Les 10 startups sélectionnées par Startupbootcamp (SBC) AfriTech pour sa cohorte 2018 disposent toutes de solutions «prêtes pour le marché», les sponsors de SBC étant prêts à travailler avec elles «à partir d’aujourd’hui», a déclaré Philip Kiracofe, président de l’accélérateur.

Kiracofe s’exprimait lors de l’annonce des 10 startups retenues pour rejoindre la deuxième cohorte des accélérateurs basée au Cap, qui a eu lieu hier, à l’issue d’un processus de sélection de deux jours organisé dans les bureaux de PwC au Cap.

Les sponsors de l’accélérateur – qui a récemment changé de nom et s’appelle désormais Startupbootcamp AfriTech pour mieux refléter son intérêt pour la technologie africaine – incluent notamment d’autres grands noms tels que RCS, BNP Paribas, Nedbank et Old Mutual.

Lors de cette annonce, Kiracofe a assuré aux startups que les trois mois à venir vont être « absolument exaltants ».

La seconde cohorte de SBC AfriTech est composée de startups d’Afrique du Sud, de Côte d’Ivoire, du Ghana, du Kenya et du Nigeria.
«Nous allons être ici côte à côte, épaule contre épaule, pour vous pousser, vous cajoler, vous encourager, vous nourrir, vous encadrer et vous aider à atteindre une croissance de 12 à 18 mois en trois mois. durée, dit-il.

Les 10 membres faisaient partie des 22 startups retenues sur la liste après que plus de 1000 candidats de 73 pays eurent posé leur candidature à un programme de trois mois plus tôt cette année.

Les 10 derniers ont été sélectionnés sur la base d’un certain nombre de critères, notamment les compétences des équipes, le leadership et l’engagement, ainsi que l’évolutivité de leurs produits respectifs. En outre, les juges ont également examiné le timing du marché, la croissance et les avantages concurrentiels.

Les 10 sont:

Akiba Digital (Afrique du Sud): une plate-forme d’épargne financière qui joue également un rôle de coach en épargne personnelle, qui tire parti de l’intelligence artificielle (IA), de l’apprentissage automatique et de la gamification pour démocratiser la richesse en Afrique.

Bankly Technologies (Nigéria): Produit d’épargne basé sur des objectifs, qui numérise l’argent liquide et permet des services de transfert entre pays, entre homologues, grâce à l’utilisation de coupons.

Brandbook Analytics (Afrique du Sud): une application mobile offrant aux utilisateurs des coupons de cartes-cadeaux gratuits pour les achats effectués, avec la possibilité de collecter de grandes quantités de données sur les consommateurs et d’améliorer les prévisions et les analyses.

CredPal (Nigeria): une solution innovante qui utilise des données détaillées et fournit aux personnes un accès instantané au crédit au point de paiement pour différents marchands en ligne et hors ligne.

Digitech Group (Côte d’Ivoire): une startup qui fournit aux compagnies d’assurance titulaires une plateforme numérique en nuage leur permettant de vendre des produits d’assurance par le biais de la téléphonie mobile et du Web.

Technologies financières inclusives (Ghana): l’API de cette startup aide les services financiers numériques à atteindre les clients les plus éloignés de l’Afrique en leur permettant de les intégrer, de les vérifier et de les contrôler via des canaux numériques.

Kudimoney Bank (Nigéria): banque sans frais, offrant une gamme complète de services en ligne et rendant les services bancaires plus abordables et plus accessibles en offrant un compte de dépense sans intérêts, un compte d’épargne avec des taux d’intérêt et un accès supérieurs à la moyenne aux prêts instantanés à faible intérêt.

Lüla (Afrique du Sud): une plate-forme qui relie les parties prenantes pour améliorer la mobilité en fournissant un transport pratique, accessible et sûr, et en permettant aux opérateurs, aux villes et aux voyageurs de mieux comprendre les transports.

MPost (Kenya): solution brevetée fournissant des adresses physiques légalement reconnues pour environ 95% de la population africaine n’ayant pas d’adresse postale.

Prospa (Afrique du Sud): Une solution de micro-épargne pour les Sud-Africains à faible revenu qui permet aux utilisateurs d’acheter des bons d’épargne leur donnant droit à un montant déterminé d’épargne déposé dans un compte Mobi-Savings.

Chacune des 10 startups recevra 15 000 euros, des bureaux, plus de 100 mentors et un réseau de partenaires industriels, d’investisseurs et de sociétés de capital-risque.

En retour, les 10 devront renoncer à une participation de huit pour cent en contrepartie de leur participation au programme.

Le programme de SBC AfriTech débutera le 13 août et se terminera par une journée de démonstration le 8 novembre.

Le programme a été lancé l’année dernière en tant que premier accélérateur basé en Afrique de Startupbootcamp. Plus de 40o jeunes entreprises ont postulé pour rejoindre la cohorte inaugurale, composée de Brownie Points, de Dusu Pay, de Fo-Sho, de Got Bot, de Just Now, de Khoyn, de MOBicure, de Strider, de Virtual Drive et de Yethu.